Le document unique

Elevage avicole


Je choisis ma formule




L’évaluation des risques professionnels spécifiques à l'élevage avicole

Le temps moyen pour un DUERP réalisé à 100% : 45 min
- Pour vous mettre en conformité avec le code du travail et éditer votre document unique (DUERP)
- Pour diminuer le risque accident et maladies professionnelles de vos salariés
- Pour renforcer l’image de votre entreprise et votre réputation d’employeur





163
PRÉVENTIONS
36
FACTEURS DE RISQUES
12
SITUATIONS DE TRAVAIL
3
UNITÉS GÉOGRAPHIQUES




Des offres adaptées à vos besoins

Comment évaluer un risque d’une situation de travail en aviculture ?

C’est très simple. Nul besoin d’être un grand spécialiste pour comprendre que plus un salarié est exposé de manière récurrente à un même risque à son poste de travail, plus il a de chance d’être victime d’un accident. C’est ce que l’on appelle la fréquence. C’est une notion fondamentale pour l’estimation d’un risque. En élevage de poules pondeuses par exemple, le risque de complications respiratoires par l'inhalation de poussières est un risque très fréquent. Une deuxième notion fondamentale est la gravité, et donc, son appréciation. Exemple : une infection respiratoire peut être grave. Une toux grasse beaucoup moins. Même sans gravité, il n’en reste pas moins qu'un risque doit être traité. Le port de masques s'impose dans le cas des poussières dans les poulaillers. Alors se pose la question de la manière dont on va apprécier le risque. Deux approches sont proposées : soit on considère le facteur de risque (et non pas le risque en tant que tel), soit on souhaite en déterminer la valeur. Ce n’est pas la même chose en termes d’estimation. Le 1er convient mieux aux petites entreprises, le 2 ème est plus adapté aux plus grandes (à partir de quelques dizaines de salariés). Dans le premier cas on parlera plutôt de risque à surveiller ou à traiter, dans le deuxième on tentera de déterminer une valeur cartésienne.

Qui doit mettre à jour le document unique ?

C’est le préventeur qui met à jour le document unique. Souvent l'un des associés de l'élevage avicole. C’est au cœur de son action et le fil conducteur de ses démarches. Elles relèvent avant tout de l’animation de la sécurité de l’exploitation de volailles, en allant au contact de tous les salariés pour obtenir des informations liées à la sécurité. A ce titre, comme tout responsable, il met en œuvre sa politique en rapport avec les objectifs définis par le chef d'exploitation, qu’il se doit d’atteindre de manière qualitative et quantitative, dans un temps imparti. Dans ce cas, la sécurité dans toutes ces composantes [détection, inventaire et analyse des risques, mise en place des préventions par l’animation des plans d’action] lui incombe à 100%... D’une manière plus globale, on parle ici de management des risques professionnels dont la mise à jour fait partie. Il peut s’intégrer dans un système de management de la sécurité. Le préventeur est un manager à part entière qui fait vivre au quotidien le document unique par ses mises à jour. Il est à noter qu’il est possible de faire appel à un prestataire extérieur spécialisé pour élaborer et mettre à jour le document unique.

C’est quoi le DUERP ?

Au de-là d’être un document administratif, juridique et légal, c’est aussi un bel outil de management via le prisme de la sécurité de ses salariés! Que l'on soit éleveur de poulets de chair ou de poules pondeuses, quoi de plus noble que d’engager un dialogue avec ses salariés sur la base de leur sécurité. Il est parfois compliqué de trouver un angle d’attaque pour aborder certains sujets du fonctionnement de l’exploitation. Le fait de parler de sécurité c’est parler du quotidien, parce que tout le monde est concerné. Du coup, le fait d’en parler - échanges induits par une obligation légale - et bien, fluidifie le dialogue social et débouche très souvent sur d’autres sujets annexes ou parallèles. Donc le fait de réaliser le document unique revient de facto à impliquer les salariés dans la construction individuelle et collective du travail dans l’entreprise au travers le sujet de la sécurité. A ce titre c’est très positif pour le fonctionnement de l’élevage avicole car cela donne du sens à l’exécution de la tâche dans un contexte sécuritaire.

Qu’est-ce qu’un point dangereux ?

Un point dangereux est un endroit dans l'élevage où se situe de manière récurrente un point de danger pour lequel il convient en permanence d'être vigilent en termes de sécurité et prévention des risques. Le centre de stockage des effluents liquides est à ce titre un exemple, d'une part parce qu'il présente un risque de chutes dans les fosses et que d'autre part c'est un élément de fonctionnalité qui ne peut être soustrait de la bonne marche de l'exploitation. Il en est de même pour les situations de travail dans lesquelles le risque d’incidents ou d’accidents est élevé comme la conduite d'engins agricoles sur route.