Transport Logistique Froid

Je choisis ma formule




Une évaluation sur-mesure à travers des critères spécifiques au transport

Le temps moyen pour un DUERP réalisé à 100% : 1H30





312
PRÉVENTIONS
78
FACTEURS DE RISQUES
21
SITUATIONS DE TRAVAIL
5
UNITÉS GÉOGRAPHIQUES




Des offres adaptées à vos besoins

Pourquoi évaluer les risques professionnels dans le transport logistique froid ?

Il peuvent être nombreux dans les entreprises de transport de denrées instables. On parle aussi de rupture de la chaîne du froid ou encore de transport à température dirigée ou contrôlée. Derrière ces appellations se cache une véritable organisation avec son lot d’accidents de travail ou de maladies professionnelles, rencontrés dans l’exercice des activités de conduite pour les chauffeurs, les agents de quai ou de maintenance. Le risque routier est majeur pour ces entreprises au regard de la sécurité publique et économique qu’elles engendrent. Pour autant il ne faut pas négliger d’autres types de risques, moins voyants mais tout aussi présents pour les personnels administratifs et commerciaux, comme le stress lié aux opérations de trading. Il conviendra donc de s’assurer que l’inventaire des risques soit réalisé dans toutes les unités de travail de l’entreprise, comme par exemple la mise en place des passerelles alu ou le tri des pneus.

Où se procurer le document unique d’évaluation des risques ?

Pour se procurer le document unique d’évaluation des risques professionnels, plusieurs possibilités sont envisageables. N’oublions pas que l’objectif d’un tel document est de prévenir les risques encourus par les salariés dans l’entreprise. Il convient donc que ce document soit visible et accessible à tous ceux qui sont concernés. Il doit être connu de tous. Chauffeurs, agents de quai, opérateurs de logistique... D’autant plus, ne l’oublions pas, le DUERP est Co construit avec l’ensemble des salariés. Il est donc logique que l’inventaire des risques puisse être accessible à tous les protagonistes. La première des possibilités est de le rendre accessible collectivement en le plaçant physiquement (support papier) dans un endroit où il a le plus de chance d’être visible. La salle de pause, les vestiaires, semblent adaptés. En tous les cas, un lieu de passage ou sont consignés d’autres documents d’informations comme le règlement intérieur ou les consignes incendie. Une autre possibilité consiste à présenter le document unique lors de l’accueil du salarié à la date anniversaire de son embauche afin de s’assurer qu’il en a bien pris connaissance. Par la suite ce même document – nécessairement mis à jour – peut être évoqué lors des entretiens individuels annuel ou encore lors des minutes ou quart d’heure sécurité mis en place dans l’entreprise pour faire le point justement sur les plans d’actions en cour et à venir.

Comment évaluer un risque professionnel pour une grande entreprise ?

Pour une grande entreprise de logistique, les besoins d’appréciation ou d’estimation du risque s’inscrivent dans des valeurs cartésiennes permettant de quantifier numériquement la valeur du risque. De surcroit le nombre de personnes impliquées dans une estimation globale appelle à une segmentation des situations vécues par les salariés, comme les chauffeurs, face aux risques, donc des dangers potentiels. Dans ce cas on estimera plusieurs critères, comme la fréquence et la gravité sur une échelle de 1 à 5, ce qui, en multipliant la valeur de ces deux facteurs, déterminera un indice de valeur pour le risque inventorié. C'est ce que l'on appelle le critère de criticité. Pour donner plus de corps à cette estimation, on pourra y intégrer d’autres critères, inhérents cette fois ci, aux salariés eux-mêmes, principalement leurs nombres - concernés par le risque à traiter - et leurs capacités à le maitriser. Il en revient à calculer, une valeur estimée par le préventeur que sont la « maitrise » et « l’exposition », toujours sur une échelle de 1 à 5. Le résultat final attendu donnera une valeur globale de 1 à 625 respectivement1 X 1 x 1 x 1 ou5 x 5 x 5 x 5. Le résultat correspond à la quantification d’un risque professionnel

Quels sont les risques professionnels dans le transport logistique ?

Les risques du transport logistique froid sont la conséquence de la non prise en compte des dangers spécifiques à un site de stockage fréquemment appelé dépôts ou le travail du chauffeur routier que sont la conduite et l’aide au déchargement des marchandises. Les montées et les descentes de la cabine pouvant provoquer chutes, entorses, foulures ou autres fractures sont des exemples de risques professionnels encourus par les chauffeurs. Il y en bien d’autres comme par exemple la manipulation des rolls sur des sols mal entretenus qui à long terme peuvent engendrer des complications musculaires ou autres TMS (troubles musculos-squelettiques) Dans les entrepôts il conviendra d’être vigilant des chocs thermiques subis par les agents de quai lors des aller et venues entre la remorque à température dirigée et les cellules réfrigérées à l’intérieur de la plateforme. La fréquence de ces déplacements nécessite impérativement le port de vêtements de protection adaptés contre le froid. Pour finir sur les risques qu’encourent les personnels du secteur du transport il faudra porter une attention particulière aux risques encourus lors de la conduite notamment lors des livraisons en retard, génératrices de stress pour les conducteurs de camions.