Publié le Catégories AgricultureMots-clés , ,

Le document unique des paysagistes

Une solution pensée pour les paysagistes

Le document unique pour les paysagistes est un registre obligatoire dans lequel tous les risques de l’entreprise d’aménagement de parc et jardin, doivent être inventoriés. Le document unique fait l’objet de l’article 4121-1-2 du code du travail. La solution en ligne CaptainRisk est pensée pour les paysagistes. Elle fait gagner du temps (voir plus loin)

Une fois réalisé, ce document permet aux paysagiste de sensibiliser les salariés aux risques du métier. L’objectif étant de faire baisser le nombre d’accidents et de maladies professionnelles de l’entreprise.

Une classification des risques par situations de travail

Trouvez ci après la classification des risques par situations de travail le plus souvent rencontré dans une entreprise d’aménagement de parcs et jardins. Lors de l’utilisation de la solution DUERP, la personne en charge de l’élaboration du document unique aura tout le loisir, en quelques clics seulement, d’inventorier tous les risques encourus par les salariés dans l’exercice de leurs taches. Chaque situation de travail a été pensée et inventoriée pour les entreprise d’aménagement du jardin et d’espace vert. Le préventeur interne est totalement autonome

L’inventaire des risques en toute autonomie

Quelques clics suffisent. Gagnez du temps !

Nul besoin de faire appel à un conseil extérieur pour réaliser son DUERP. Quelques clics suffisent. Notre solution permet en moins d’une heure de faire son document unique en toute autonomie. Utiliser une solution en ligne fait gagner du temps et de l’argent. Nul besoin de faire appel à un conseil extérieur pour réaliser l’inventaire des risques de l’entreprise

Le tableau ci après  répertorie dans la colonne de gauche les situation de travail, et les facteurs de risque correspondants, dans la colonne de droite.

La préparation et l’organisation du travailLes conditions environnementales de travail (incendie, climatisation, éclairage artificiel)
 Les déplacements sur sols encombrés, inégaux ou glissants
 L’utilisation des escaliers
 L’utilisation régulière de machines ou de matériel de bureaux (mobilier, sièges, matériels…, ordinateurs…)
 Le classement et le rangement
L’organisation et les taches liées au stockageL’utilisation d’appareils de levage de charges
 Les manipulations des bouteilles de gaz et des produits inflammables (explosions, incendies, intoxications)
 Le stockage en hauteur (écrasement, fractures, chutes)
 L’utilisation de machines électro-portatives (électrocutions, blessures, coupures, section de veine)
 La manipulation et le stockage des produits chimiques (empoisonnement, intoxication, nausées, lésions cutanées)
 La manipulation et le stockage des carburants des huiles et des graisses (explosion, intoxication, dermites, lésions cutanées)
Le déplacement des personnesLa circulation dans une zone de véhicules (accidents, blessures, fractures, contusions)
L’utilisation de véhicules routiers (VL, VUL)Conduite sur la voie publique
L’utilisation des engins et matériels de chantier roulantConduite vers le chantier
L’ouverture et la mise en œuvre du chantierL’approvisionnement des matériels et des matériaux (chutes, écrasement, lésions)
 Le travail sous températures extrêmes (insolation, déshydratation, brulures, cancer de la peau)
 Le travail sous intempéries (maladies, déchirures musculaires, chutes)
Les travaux de terrassementL’utilisation de gros matériels roulants et/ou attelés (écrasement, fractures, décès, démembrements, traumatisme)
 L’évacuation de déblais ou l’étalement de remblais (chutes, TMS)
Les travaux présentant des dangers spécifiquesLes travaux à proximité de lignes  électriques ou de conduites de gaz (électrocution, incendie, explosion)
 Les travaux en insuffisance d’éclairage (chutes, heurts, blessure)
 Les travaux sur les réseaux d’évacuation (contamination, intoxication, infection)
 Les travaux sur routes ouvertes à la circulation (accidents, blessures, traumatismes)
 Le travail sur des plaques fibro anciennes (Risque amiante, cancers, bronchopathie)
L’agencements des jardinsLa réalisation de murs maçonnés et des allées (TMS, écrasements, lésions, blessures)
 La manipulation et la mise en place des végétaux (piqures, coupures)
L’entretien des jardinsLa taille des haies et des végétaux (chutes, blessures, coupures, plaies, TMS, bruit)
 La taille des rosiers (piqures, blessures, tétanos)
 Les traitements phytosanitaires (intoxications, allergies, empoisonnement)
 L’utilisation et l’entretien de la tondeuse (coupures, blessure, lésion oculaire)
 Les chantiers de débroussaillage (Coupures, blessures, TMS)
 Les chantiers d’élagage en hauteur (chutes, fracture, décès, traumatisme, commotion)
Tableau récapitulatif des situations de travail chez un paysagiste

Un nombre d’accidents et de maladies professionnelles élevés

Le nombre d’accidents et de maladies professionnelles de ce secteur, reste encore élevé, malgré les efforts de sensibilisation réalisés par la branche.

Les derniers taux connus issu des statistiques de la MSA de 2014, suivant la classification 410, définissant le secteur d’activité de cette profession. On déplore un taux de fréquence moyen de 70

(Taux de fréquence (TF) = (nb des accidents en premier règlement/heures travaillées) x 1 000 000) (Chiffres connus de 2009 à 2014

Publié par

CaptainRisk

www.captainrisk.eu, solutions en ligne pour faciliter l'évaluation des risques professionnels et psychosociaux aux entreprises en vu de l'élaboration du Document Unique.