Publié le Catégories Agriculture

Les enjeux de la Biosécurité en agriculture

Les enjeux de la biosécurité en agriculture et particulièrement dans la filière porcine, sont tellement importants que nous avons décidé de mettre en place un audit rapide. En quelques clics, l’éleveur peut connaitre son niveau d’exposition à la Fièvre Porcine Africaine, appelée aussi Peste Porcine Africaine.

Risques « pro » et risques « bio »

L’éleveur évaluera dans une même période ses risques professionnels dit « risques pros », et ses risques biosécurité dit « risques bio ». Certaines préventions sont similaires comme par exemple le port des EPI ou le nettoyage des abords des bâtiments

Un bouton en bas du bloc unités de travail

Audit de Biosécurité
Le bouton Biosécurité

Le bouton est positionné en bas du bloc des unités de travail, comme le montre la copie de la maquette ci après. Les petits carrés indiquent le nombre de risques de contamination enregistrés :
« Rouge » (Risque élevé) / « orange » (Risque possible) / « Vert » (Risque absent)


5 mn pour 30 items

En 5 mn l’éleveur pourra évaluer 30 items et se faire une idée précise de sa situation. Le niveau du risque de contagion par la peste porcine africaine (PPA), sera matérialisé par des graphiques, issu des réponses au 30 items. Il récupérera ces données lors de l’édition du rapport d’audit.
Pour aller plus loin, l’éleveur aura la possibilité de faire établir un audit plus poussé (324 items). Pour le faire, Il sera préférable de contacter le service approprié de son groupement ou le vétérinaire. Il est à noter que les critères utilisés sont validés par l’institut de la filière porcine (IFIP).

Une formation obligatoire

Une formation biosécurité est dispensée par les services de vétérinaire de chaque groupement pour la personne référente de l’élevage désignée par l’exploitant. Cette personne référente veillera à la mise en place des préventions. Grace à l’audit nous permettons à l’éleveur de se situer par rapport à l’avancement de la protection de son élevage. Nous lui lançons des alertes par rapport aux délais de mise en place des plans d’action qu’il c’est fixé. Tout doit être en place avant le 31/12/2019, conformément à l’arrêté du 18/10/18


Publié par

CaptainRisk - IPRP -

www.captainrisk.eu, solution en ligne pour l'évaluation des Risques Professionnels en vue de l'élaboration du Document Unique - IPRP - Intervenant en Prévention des Risques Professionnels -