Comment inscrire les risques psychosociaux dans le document unique ?

Chaque chef d’entreprise à partir d’un salarié doit obligatoirement prendre les mesures pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale de ses salariés. Celui-ci doit donc prendre en compte tous les risques professionnels afin de mettre en place une prévention des risques efficace. La santé au travail dont la santé mentale fait partie demeure essentielle pour chaque entreprise. Celle-ci doit donc évaluer les risques professionnels et les risques psychosociaux en établissant un plan d’action concret et efficace dans le cadre d’un programme annuel de réduction et de suppression des risques auxquels sont exposés les salariés

Comment intégrer les risques psychosociaux dans le document unique ?

C’est au chef d’entreprise qui a la responsabilité d’élaborer le document unique de prévention des risques professionnels DUERP, dont les risques psychosociaux font partie . Il peut être accompagné d’un ou plusieurs salariés mais également des représentants du personnel afin de mettre en place la démarche de prévention obligatoire. Le DUERP permet non seulement de assurer la sécurité au travail des travailleurs mais également de diminuer voir supprimer les accidents du travail. Un audit puis un plan d’action permettra d’une part de déceler l’existence du risque psychosocial et d’autre part de traiter ce risque si particulier car difficilement détectable.

Une fois réaliser l’employeur l’intégrera les résultats de l’évaluation des risques psychosociaux dans le document unique de prévention des risques. Celui-ci doit permettre de réaliser des échanges constructifs avec la CSST. La santé et la sécurité au travail doivent être des points centraux abordés dans la création du document unique. Les différentes maladies professionnelles déjà existantes doivent être prises en compte dans l’établissement du DUERP mais également pour la prise en compte des risques psychosociaux de l’entreprise. L’employeur doit assurer la santé physique et morale de ses salariés en mettant en place un plan de prévention clair et précis axé sur la prévention des risques psychosociaux. Prévenir les risques reste le principal objectif de l’entreprise et son responsable légal.

Quel diagnostic des risques psychosociaux ?

En entreprise, la prévention du stress doit être mise en avant. Ce problème touche la plupart des entreprises et celui-ci reste répandu dans le monde entier. Le stress est un fléau qui provoque de multiples maladies professionnelles. Près d’ 1 travailleur sur 4 est touché par le stress. Celui-ci provoque de l’absentéisme et également des troubles psychosociaux.

Le chef d’entreprise doit alors prendre des mesures nécessaires pour assurer le bien être de ses salariés au travail. Les risques psycho-sociaux s’inscrivent dans une démarche réglementaire pour protéger la santé mentale des travailleurs. Un salarié en situation de surcharge de travail peut à la longue être en stress chronique notamment lorsqu’il subsiste un déséquilibre entre la perception qu’une personne à des contraintes que lui impose son environnement de travail.

Certaines situations stressantes qui se reproduisent sans cesse peuvent donner lieu à un syndrome d’épuisement mental professionnel de type burn-out. Le turn-over peut également être un indicateur de surcharge de travail trop importante. Le stress apporte de multiples risques pour la santé des salariés. Adopter toutes les mesures nécessaires pour assurer un bien être au travail reste donc essentiel pour le chef d’entreprise afin de réduire les risques psychosociaux liés au stress. L’amélioration des conditions de travail permettra de réduire ce stress et donc les risques liés à des maladies mentales professionnelles.

Comment prévenir les risques de harcèlement moral, sexuel au travail ?

Le harcèlement moral et sexuel fait parti des nombreux risques psychosociaux. Celui-ci peut être similaire à de l’intimidation, du mobbing ou de la violence psychologique. C’est un comportement abusif souvent répété et dirigé à l’encontre d’un salarié ou d’un groupe de salariés. Évaluer la santé physique et mentale des salariés face à ce risque reste essentiel en matière de prévention.

Celui-ci est également proscrit dans le code du travail, dans l’union Européenne près de 10 à 17% des travailleurs ont reconnu avoir eu ce problème. Le harcèlement moral ou sexuel doit être identifié dans la prévention des risques psychosociaux. Un dialogue social doit alors s’instaurer sur le lieu de travail avec une démarche de prévention bien établie en amont. Protéger l’état de santé des travailleurs doit être une priorité absolue.

La violence est également un risque professionnel grave. Celle-ci se manifeste notamment lorsqu’un ou plusieurs salariés sont agressés dans leurs lieux de travail. Cela se traduit par un manque de respect, la volonté de nuire ou encore de rabaisser le salarié de manière violente.

Insérer les risques psychosociaux dans le document unique

Un plan d’action RPS doit être mis en place par le chef d’ entreprise dans les différentes unités de travail. L’évaluation des risques permet d’identifier les risques les plus critiques dans l’entreprise et ainsi cibler également les actions prioritaires à mener. Certaines actions doivent être réalisées immédiatement et d’autres à moyen terme.

Vous pourrez également à partir de notre plateforme CaptainRisk réaliser votre document unique à partir de notre interface en ligne. Optez pour notre plateforme de qualité en ligne pour sa simplicité d’utilisation et les offres proposées pour la réalisation de votre DUERP.

CaptainRisk

www.captainrisk.eu, est une solution en ligne pour l'évaluation des risques professionnels et psychosociaux aux entreprises en vu de l'élaboration du Document Unique.